AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Back to the past: lakers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rainbow warrior

avatar

Messages : 2191
Date d'inscription : 02/10/2014
Localisation : Lorraine

MessageSujet: Back to the past: lakers   Jeu 30 Juil - 10:52

Avec une rupture d'un ligament extérieur, saison de basket foutue! En parallèle, ça devrait être la dernière saison de Kobe Bryant, un futur hall of famer, mais dans une équipe des LA Lakers moribonde!!! Un peu d'histoire pour s’occuper…  

J'ai du commencer à regarder la NBA en 1998, l'année du lock out, la grève des joueurs pour des revendications salariales. Saison écourtée, titre pour les San Antonio Spurs. La suite, un triplé fantastique des Lakers.
Cette fabuleuse équipe s’était construite sur deux joueurs d’exception. D’une part, le pivot Shaquile O’Neal, 2m16 et 130 à 145 kilos, qui sera transféré d’Orlando à LA en 1996. D’autre part, l’arrière Kobe, drafté par les charlottes Hornets également en 1996 mais qui sera tout de suite échangé contre Vlade Divac. De 1996 à 1999, l’équipe tourne pas mal, participe à chaque fois aux playoffs mais perd les demies-finales ou les finales de conférence.  
La mayonnaise prend enfin pendant la saison 1999-2000. L’équipe (et les égos) est alors orchestrée par un nouvel entraineur, Phil Jackson. Du lourd ! 2 titres en tant que joueur des Knicks de New-York dans les années 70. 6 titres comme entraineur de Bulls de Mickael Jordan, Pippen, Rodman, Kukoc, etc. Et il glanera encore 5 titres avec les Lakers. 13 bagues de champion en tout. Rares sont les légendes qui n’ont pas assez de doigts pour porter simultanément toutes ces reliques bling-blingesques.  

En 2000, le roster des lakers fonctionne sur un trio solide. Glen Rice, un aillier scoreur est le troisième larron qui apporte sa quinzaine de points par match toute la saison. Des joueurs de devoir, défensifs et au mental solide pendant les moments décisifs complètent l’équipe. Horry, intérieur-shooter à 3 pts et 2 fois champion avec les Houston Rockets de Olajuwon. Le vénérable ron Harper, champion avec Jordan. Les solides meneurs Shaw, et Dereck Fisher. Le canadien Rick Fox.
Cette année-là, les lakers remportent 67 des 82 matchs de la saison régulière, battent tout juste les sacramento kings 3 à 2 au premier tour des play-offs, se débarassent assez facilement des Suns de Phoenix au second tour et livrent une lutte épique contre les trailblazers de Portland (également nommés les Jailsblazers !!!) en finale de conf, 4 victoires à 3. L’équipe repose alors largement sur les épaules de Shaquile qui domine les raquettes à outrance. Tous les autres pivots de la ligue subissent sa loi. Et kobe, encore gamin, a un rôle plus secondaire. Il n’est pas encore à son meilleur niveau.
La finale NBA oppose alors les Lakers aux Pacers d’Indiana menés par Reggie Miller, l’un des meilleurs shooters à 3 pts de toute l’Histoire de la NBA. Le roster des Pacers est également basé sur de solides intérieurs (rick smits, sam perkins, dale davis) et de bons extérieurs (Jalen Rose, travis best). Les lakers gagnent la série 4 à 2.

Pour l’exercice 2000-2001, l’effectif des lakers enregistre le départ de Glen Rice. Le vétéran isiah Rider arrive en renfort, mais la star vieillissante joue un rôle secondaire. L’effectif est plus ou moins le même que l’an passé. La saison est plus moyenne, 56 victoires. Mais quels playoffs ! O’neal domine à outrance les débats. Les play-offs sont un vrai massacre. Les lakers écrasent les Blazers 3-0, les Kings 4-0 et les Spurs 4-0. Un café, l’addition ! Ils affrontent les sixers de Philadelphie en finale, qui sont emmenés par le talentueux Alan Iverson. Une superstar d’1m80, un nabot dans un univers où le joueur moyen de la ligue mesure 1m98. Petit mais pétri de talent. Les sixers perdent la série 4 à 1. Un résultat qui reflète mal la physionomie de la série. Souvent les sixers font jeu égal avec les lakers tout le long des matchs. Le petit meneur des lakers, Tyronn lue connait son moment de gloire en proposant une solide défense contre Iverson.

En 2002, les lakers se retroussent les manches pour faire le Three peat, le triplé ! Le vétéran Mitch Richmond succède au vétéran Rider. Le meneur de devoir Lindsey hunter arrive dans l’effectif. Le jeune Devean George, déjà présent dans l’effectif, joue un rôle plus significatif dans l’équipe. La saison régulière ressemble à la précédente. 58 victoires. Idem pour les playoffs. 3-0 contre les Blazers, 4-1 contre les Spurs, victoire contre les kings. Les lakers affrontent alors les New-Jersey nets de Jason kidd en finale. Les nets sont hachés menu en finale. Score sans appel, 4-0.

Mais, cette saison, le titre se joue pendant la finale de conférence Ouest. Peut-être l’une des plus belles séries de l’histoire des play-offs. L’une des plus belles finales de la conférence Ouest. Si vous avez suivi le début, c’est la troisième fois en 3 ans, que les 2 équipes s’affrontent en playoffs. Le roster des Kings vaut son pesant en cacahuètes. A tous les postes, les joueurs sont de super passeurs. Le jeu des Kings, ultra collectif est superbe. Au poste de pivot, Vlade Divac (ah l’Histoire !) excelle. Chris webber est l’un des meilleurs joueurs au poste 4 (avec Karl Malone et Kevin Garnett). Doug Christie se charge de la défense sur Bryant. Pour shooter à 3 points, les européens Peja Sojakovic et Hedo Turkoglu assurent le travail. Et mike Bibby (la voix la plus ridicule de la NBA) et Bobby Jackson savent mener leur barque et se montreront clutch.
Epique. La saison ira au meilleur des 7 matchs. Et pour la première fois de l’histoire de la NBA, le septième match décisif de la série sera décidé en prolongation. 2 autres matchs se termineront par 1 pt d'écart!!!!  
Le tournant de la série se jouera au match 4. Les lakers sont alors menés 2-1. Ils ne peuvent pas le perdre pour prétendre aller défendre leur titre de champion. Le match se joue dans les dernières secondes. Bibby marque un panier décisif. Les lakers ont alors une dernière possession pour aller chercher la victoire. La suite ? Un exploit de Robert Horry, coutumier du fait tout au long de sa carrière et dans toutes les équipes par lesquelles il est passé, des shoots victorieux dans les dernières secondes

La plupart des matchs de finales nba, et cette série lakers-Kings est dispo sur Youtube. Je vous invite à regarder les plus spectaculaires ou les plus décisifs. La qualité de la vidéo n’est pas toujours au rendez-vous, mais c’est mieux que rien….

https://www.youtube.com/watch?v=MkJGUgbdR2E

https://www.youtube.com/watch?v=QyOAObm9Fv8


                                                                                                     … à suivre !

_________________
En cours: 
Revenir en haut Aller en bas
Rainbow warrior

avatar

Messages : 2191
Date d'inscription : 02/10/2014
Localisation : Lorraine

MessageSujet: Re: Back to the past: lakers   Jeu 30 Juil - 11:16

J'oublais, cette saison 2002, les Kings avaient le meilleur bilan en saison régulière. Et pendant ce fameux match 4 (sauf erreur), les lakers perdaient des 24 points en première mi-temps, et ont donc réalisé le plus grand come back de l'histoire des play-offs!!

_________________
En cours: 
Revenir en haut Aller en bas
Riket

avatar

Messages : 2974
Date d'inscription : 14/09/2013
Age : 54
Localisation : 28

MessageSujet: Re: Back to the past: lakers   Jeu 30 Juil - 21:57

oula,grand sportif RW,t'arrive a maquetté avec tout ça mrgreen
Revenir en haut Aller en bas
Rainbow warrior

avatar

Messages : 2191
Date d'inscription : 02/10/2014
Localisation : Lorraine

MessageSujet: Re: Back to the past: lakers   Jeu 30 Juil - 22:04

1,5 mois que je n'avais pas touché un ballon. J'ai enchainé montage sur montage pour compenser Wink

_________________
En cours: 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Back to the past: lakers   

Revenir en haut Aller en bas
 
Back to the past: lakers
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bleach - 99 - Turn Back The Pendulum 10
» [ANIME] Ride Back
» Basket - Didier Mbenga, proche de plusieurs clubs NBA, va quitter les Lakers
» Strike Back
» Retour aux Philippines - Back To Bataan - 1945

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Koolest Kruzers :: THE KOOLEST DINNER :: Hors Sujet-
Sauter vers: